THOMAS Louis

lundi 8 mars 2010
par  webmestre

Monsieur Louis Thomas dit « Darrieux »

Chef de groupe à la 1re Compagnie de Partisans de L’Azergues

Lieutenant au 1er Régiment du Rhône

Louis THOMAS Après sa naissance, le 5 juillet 1923 à Anse (69), ses parents s’installent à Saint-Fons (69) où il commence et poursuit sa scolarité dans les écoles maternelle et primaire de la place Durel.

A 14 ans, il entre chez un artisan plombier de Saint-Fons où il apprend son métier avec sérieux.

Après avoir terminé son apprentissage, il s’engage à 18 ans dans la Marine Nationale pour servir sa patrie.

Basé à Toulon, il assiste au sabordage de la flotte Française en Novembre 1942.

A la suite de cet événement, il retourne à Saint-Fons, bien décidé à entrer dans la lutte armée avec la volonté de chasser l’occupant nazi du pays.

En 1943, il est contacté par Marius Chabanel afin de constituer à Saint-Fons un groupe de Francs-Tireurs chargé d’organiser des actions contre l’occupant dans l’agglomération lyonnaise. Ce groupe dont la responsabilité lui est confiée portera le nom d’Émile Bertrand, jeune patriote de 23 ans, arrêté, torturé puis guillotiné à la prison Saint Paul de Lyon le 3 Novembre 1943.

Suite à une dénonciation, le 10 janvier 1944, leur lieu de rendez-vous est investi par la Gestapo et la Milice.

Au cours de cette opération, le jeune René Fernandez âgé de 18 ans, membre du réseau est tué en tentant de prévenir ses camarades du danger qui les menaçait. Tonio Garcia bien que blessé réussit à s’échapper alors que deux autres personnes sont arrêtées pendant que Louis Thomas avec deux de ses camarades étaient en opération de sabotage.

A la suite de cet épisode tragique le groupe est dissout.

Roger Chavanet Commandant du camp Desthieux ayant appris ces évènements, charge René Carrier cadre du camp, de prendre contact avec Louis Thomas afin de lui faire rejoindre le maquis de l’Azergues.

Sous le nom de guerre de « Darrieux » il se conduit de façon exemplaire lors des opérations militaires et s’illustre par son courage lors de la bataille de Montchal (42) face à 2 compagnies de G.M.R aux ordres de Vichy venues attaquer le détachement.

Doté d’une magnifique voix de baryton, il enthousiasmait par ses chants ses compagnons de combat lors des longues veillées de repos dans les abris précaires du maquis.

Le 14 Juillet 1944 après le défilé des unités de maquisards devant le monument aux Morts de Lamure sur Azergues (69) pavoisé de drapeaux tricolores, Louis Thomas entonne une vibrante « Marseillaise » sous les applaudissements d’une foule enthousiaste.

Le 3 Septembre 1944, il participe à la libération de Lyon avec le 1er Régiment du Rhône.

Après la libération, sans chercher à revendiquer le moindre avantage ni la moindre reconnaissance ce patriote qui à bien servi son pays, reprit son métier de plombier zingueur.

Monsieur Thomas fut pendant de nombreuses années membre du Bureau et Porte Drapeau de notre Amicale.

Avec son épouse Henriette ils eurent 5 enfants (4 garçons, 1 fille).

Louis THOMAS Médaillé de la Croix du Combattant Volontaire de la Résistance, il nous quitta le 22 Septembre 2003 à l’âge de 80 ans.

Ses cendres furent dispersées lors d’une cérémonie à Montchal autour de la stèle du Magat qui rappelle le lieu des combats auxquels il participa le 19 mars 1944.


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique

  • THOMAS Louis

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois