Assemblée Générale du 1er octobre 2016

dimanche 23 octobre 2016
par  webmestre

Assemblée Générale Des Maquis De l’Azergues du 1er octobre 2016

Présents : 37 - Excusés : 14

Avec la participation de l’ANACR, représentée par R. Gaget, président d’honneur et de celle d’une délégation de représentants de la section CGT des cheminots.
Introduction de M. Chavanet, président de l’association, qui félicite M. Gaget pour sa légion d’honneur, remercie les participants et notamment Mme Roche : 90 ans, M. Pierre : 93 ans, Mme Odile Chadebech : 91 ans.
Après le rapport d’activité , M Chavanet commente les cérémonies commémoratives où l’Amicale était présente mais regrette que la cérémonie d’hommage à Manouchian ait été loupée par manque d’information, l’Amicale n’a pas reçu d’invitation.

  • La cérémonie de Montchal le 20 mars 2016 avec la présence de M. Paul SALEN, député de la Loire s’est déroulée comme d’habitude, 18 porte-drapeaux, une nombreuse assistance, prises de paroles, gerbes, minutes de silence. Les enfants de Montchal ont remplacé la chorale de Tarare. Après le Cret, la stèle du Magat et le cimetière, tout le monde s’est retrouvé autour du repas convivial.
  • Le samedi 7 mai 2016, nous avons participé à l’inauguration, avec le groupement de gendarmerie départementale du Rhône, la brigade territoriale de gendarmerie de Lamure et la municipalité, de la caserne de gendarmerie de Lamure-sur-Azergues qui prendra le nom de « Caserne Gendarme Martin ».
  • Le 20 août 2016 cérémonie des Pont Tarrets (cérémonie avancée d’une semaine sous un déluge d’eau) au lieu dit de Légny pour rendre hommage à Eugène DUDUC, avec la présence entre autre du conseiller départemental M. DUPERRAY.
    Puis en bordure de la route D385 à Létra, cérémonie au monument des 5 fusillés (prise de parole M Lafay) ensuite, cérémonie place Antonin Perréon (prise de parole M André Luzy neveu d’Antonin Perréon et pour finir cette matinée du souvenir rendez-vous au cimetière de Létra devant la tombe des aviateurs anglais.
    A noter qu’à la mairie de Létra il n’y a toujours pas possibilité d’accrocher la gerbe, malgré nos différents courriers, la gerbe fût donc remise à la famille d’Antonin Perréon qui l’a déposée sur sa tombe.

Ces cérémonies des Pont Tarrets et Létra fin août 2016 pose les questions suivantes :
« Ces cérémonies auraient-elles plus de succès en semaine ? Devons nous nous contenter d’une délégation qui fleurirait les lieux sans décorum ? » 
Après discussion il est décidé à la majorité des présents de conserver le samedi, de faire appel aux correspondants locaux pour annoncer et faire un compte rendu dans leurs pages respectives. M. Corgier est chargé de cette partie. Le dernier samedi d’août est maintenu pour les cérémonies des Ponts Tarrets et Létra .

La cotisation annuelle reste fixée à 12 euros.

Question : à quelle date doit-on tenir notre AG : après discussion et à la majorité il est convenu que l’Assemblée Générale se fera de nouveau au mois de mai.
Confirmation de la date sera donnée dans le prochain bulletin.

Ces jours derniers une nouvelle plaque a été apposée à côté de l’ancienne plaque de la prison St Paul, rétablissant les faits. Sur cette plaque figure le nom d’Emile Bertrand, hélas les noms sont pratiquement illisibles. Pourrait-on proposer qu’avec l’aide de subvention du Conseiller départemental M… qu’on restaure cette plaque ? » L’Assemblée Générale donne son accord. Marius Pellet prend la parole : « le maquis de l’Azergues a de nombreuses racines dans Le Comité ANACR de Vaux en Velin. Celui-ci a inscrit dans ses propositions aux écoles l’étude du maquis de l’Azergues. A cet effet, le Comité a rencontré les responsables de l’Académie du Rhône et début décembre ils participeront à une rencontre où dans le cadre d’élargir le concours de la Résistance, ils présenteront les maquis de l’Azergues.

Cette année, le 7 juin 2016, 51 élèves accompagnés de leurs professeurs et accueillis par Mme Roche et de M. Rossi (ancien combattant du maquis) sont venus à Montchal et des élèves en 2015 ont réalisé un court métrage qui a reçu le 2e prix du concours de la Résistance. Il propose qu’à l’avenir, lors de la venue des élèves, des représentants de l’Amicale des Anciens des maquis d’Azergues et de l’ANACR viennent aussi assister à ces manifestations. »

M. Matéo, trésorier, donne ensuite lecture du bilan financier adopté à l’unanimité.

Le bureau est reconduit à l’unanimité :
Président : M. Michel Chavanet
- Trésorier : M. Claude Matéo
- Secrétaire : Mme Bernadette Rossi
- Technicien aux cérémonies : M. Gérard Rossi
- Porte drapeau : Mme Isabelle Barruhet
- Responsable du site internet : M. Michel Réat, Mme Odile Chadebech
- Les autres membres du bureau : Mme Jeanne Roche, Mme Oleszcak Simone et pour le contrôle financier M. Marcel Briançon.

L’Assemblée Générale terminée, nous passons à l’apéritif et au repas fraternel.

Discours d’André Luzy à Létra

Quelques mots à Létra, le 20 août 2016...

Monsieur le Président,
Messieurs les porte-drapeaux,
Enfants et Famille d’Antonin Perréon,
Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie pour votre présence, ce matin.
J’exprime ma reconnaissance à l’Amicale des Anciens des Maquis de l’Azergues qui, chaque année, fin août, sur cette place de Létra, a su maintenir notre rendez-vous avec l’Histoire de la Résistance et à travers elle, rendre hommage à Antonin Perréon, mon oncle.

Antoine de Saint-Exupéry l’a bien écrit :
’’ La guerre, ce n’est pas l’acceptation du risque. Ce n’est pas l’acceptation du combat. C’est à certaines heures, pour le combattant, l’acceptation pure et simple de la mort ’’.
Antonin Perréon ne l’ignorait pas. Sans doute a-t-il ressenti au plus profond de son être l’appel de la Patrie à combattre et à résister à l’ennemi.
Donner un peu de son temps à une France meurtrie...
Antonin Perréon rejoint alors les Milices Patriotiques de la Vallée d’Azergues qui devaient être rattachées au Bataillon dénommé ’’ 14 juillet ’’.
En cette fin du mois d’août 1944, aidée par ses alliés, la France combattante repoussait l’ennemi nazi dont l’armée cependant refusait la défaite et poursuivait son œuvre de mort.
Au matin du mardi 29 août 1944, alors que le groupe participait à la libération de Lyon, après de violentes fusillades, c’est en remontant la rue de la République à Oullins qu’Antonin Perréon devait s’écrouler sous les balles ennemies. Également touché, son chef de groupe, Venturini, décédait quelques heures plus tard.
Quelques jours plus tard, Lyon et sa région vivaient la libération.
Pour son épouse et ses enfants commençait le temps de la tristesse et du chagrin.
La brume des années ne fait pas disparaître le manque que laissent un mari, un père, un frère, un oncle, disparus...

On fait la guerre avec des armes, mais c’est avec des larmes que l’on en parle...

En ces temps particulièrement troublés que nous vivons, il est bon et rassurant de savoir que des hommes et des femmes, tout au long de notre histoire, se sont levés et se sont battus pour que soient préservées nos valeurs.

Le temps use le souvenir, mais il ne peut effacer la mémoire du cœur.
Veillons à préserver la mémoire de ceux qui nous sont chers, la mémoire de ceux qui ont écrit, parfois avec leur sang, l’histoire de notre pays pour que vive la Liberté.

Je vous remercie de votre attention.


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234